A partir du 18 février prochain, l'Italie du vin vibrera pour les Anteprime Toscane, les dégustations en primeur des vins de Chianti Classico, Vino Nobile di Montepulciano et Brunello di Montalcino. Dès le 17 février, en off, San Gimignano célèbre sa Vernaccia Pour le Consorzio Chianti Classico et son nouveau président, Sergio Zingarelli, propriétaire du domaine Rocca delle Macie di Castellina, Sergio Zingarelli, ces dégustations seront le moment d'entre dans le détail du plan de réforme de l'appellation Chianti Classico, au sein de laquelle le projet de création d'une catégorie Icône a déjà fait parler de lui. Le plan comprendra : - un toilettage de l'actuel logo de la marque Chianti Classico et son emblématique coq noir, - la définition d'une offre produit en pyramide en fonction de la qualité des vins, - une nouvelle place accordée aux vins dit Riserva (généralement - mais pas toujours - issus des plus vieilles vignes et élevé pendant deux ans au moins sous bois) qui représentent 40 % du chiffre d'affaires des vins de l'appellation. - et de nouvelles règles concernant la commercialisation de vin en vrac, avec la suppression de la mention atto à divenire ("apte à devenir") : les vins ne pourront être commercialisés en vrac sous l'appellation Chianti Classico que s'ils ont été certifiés comme tels (après dégustation). Cette présentation sera disponible en streaming sur www.chianticlassico.com/collectionstreaming