Souvent méconnue ou confondue avec l'agriculture biologique, l’agriculture biodynamique, appelée communément biodynamie, est un système de production agricole inspiré par l'anthroposophie, courant spirituel dont les bases ont été posées par Rudolf Steiner dans une série de conférences données aux agriculteurs en 1924.
 
Cette méthode a pour idée de départ le concept d'« organisme agricole » qui consiste à regarder toute ferme, tout domaine agricole comme un organisme vivant, le plus diversifié et le plus autonome possible, avec le moins d’intrants en ce qui concerne le vivant (plants, semences, fumure…). Développée et expérimentée par les agriculteurs, cette méthode utilise des préparations à base de plantes censées activer ou maîtriser les « forces cosmiques » des planètes présentes dans le sol afin de soutenir un bon processus végétatif et limiter le développement des parasites.
 
C'est l'emploi de ces préparations reposant sur des principes ésotériques, et la prise en considération des rythmes lunaires et planétaires, qui différencient principalement l'agriculture biodynamique de l'agriculture biologique.
 
Quand l'agriculture biologique répond à un cahier des charges qui règlemente les choix culturaux au niveau des intrants, la biodynamie a une approche beaucoup plus tournée vers la plante et ses cycles naturels. L'homme doit s'adapter à son environnement et non l'inverse (qui est la base de l'agriculture conventionnelle).
 
L'agriculture biodynamique demande un investissement humain beaucoup plus important et est adaptée à des surfaces réduites. Certains grands noms suivent depuis des années ce mode de culture, à Bordeaux avec le Chateau Pontet Canet (cru classé du Médoc) ou bien encore la famille Cazes dans le Roussillon.