En ce Vendredi soir nous partions presque seuls et nous nous vimes 11 pour goûter à un bricolage de trois types de vins différents, avec pour ambition de mettre sur la table les vins de cave coop trouvables en supermarché face à des vins de cave....le gros volume est-il forcément moins à l'aise ?

Pour ma part j'ai décidé de pondérer les notes au tarif, mais attention, même à pas cher un vin mauvais reste mauvais, mais à l'inverse un vin cher se doit de proposer une qualité irréprochable.
Rieslings servi deux par deux :

* Riesling 2005 Domaine Gérard Weinzorn, Domaine de l'Oriel
 Premier nez de rose, de sous bois, nez sur la fleur blanche. En bouche, les agrumes l'emportent, mais ce vin est un peu wasserig (aqueux), un poil léger, court. BOF

* Riesling grand cru Schlossberg 2005 cave de Kientzheim Kaysersberg
Nez sur la mandarine, les épcies douces, le fruit exotique. En bouche, c'est plus frranc, une belle acidité toute en longueur, cependant ça ne me convainc pas encore. BIEN

* Riesling Muschelkalk 2006 Domaine Etienne Loew
Premier nez discret. Nez sur la pomme verte, légèrement balsamique, empyreumatique, dans le sous bois un peu de volatile. En bouche, attaque raffinée même si pas explosive, milieu de bouche ample et plein, voilà du vin !!! BIEN+

* Riesling 2006 Pierre Henri Ginglinger
Premier nez de volatile, puis nez très fort sur de champignon. En bouche, c'est balsamique, une discrète acidité, mais l'ensemble est marqué par le champignon. BOF

* Riesling grand cru Rosacker 2005 cave de Hunawihr
Nez sur sur le fruit acide, balsamique. Nez de Riesling typique, pétrolifère et minéral, empyreumatique, discrète réglisse même. En bouche, c'est encore un Riesling complet, d'une belle acidité, d'une longueur suffisante pour en faire un bon vin. TRES BIEN !

* Riesling grand cru Engelberg 2005 Domaine André Pfister : (Bouteille offerte par Mélanie)
Encore beaucoup plus parlant que le précédent, le premier nez est impressionnant de complexité (c'est ce qu'on dit quand on a tellement de sensations qu'on ne sait plus, c'est le cas ici), balsamique, sur les fruits blancs mûrs, la pêche, ! En bouche, c'est du Riesling dans toute son expression, d'une extrême cohérence avec le nez, c'est droit, c'est fin, c'est fin ! Très agréable ! EXCELLENT
(j'ai terminé cette bouteille le lendemain, confirmant ses qualités et allant même bien au-delà, ce vin gagne donc largement à être carafé)

Et puis un vin servi seul, et pour cause !

* Riesling graffenreben 2003 Domaine Marc Tempé
Nez…boisé : Riesling ?? ou plutôt Chardonnay ??? En bouche on trouve une belle attaque, alcool un peu d'alccol chaud, puis c'est d'une belle ampleur, ça remplit la bouche c'est vanillé et toasté, gras, encore boisé en finale, beurré. Si je juge un Riesling je dis "hors sujet", si je juge le vin je mets, notamment grâce à sa capacité à me remplir la bouche, une TRES BIEN.
Un petit passage en Bourgogne : Bourgogne de base.

* Bourgogne Pinot noir 2005 Dominique Laurent - Supermarchés U notamment
Premier nez d'alcool d'éther, et de fruits rouges, qui prend le dessus en remuant, mais avec également de l'eau croupie de marre, de la terre…en bouche, c'est bof, une bonne longueur mais piquante. Bof.
PS : Ce vin a certainement souffert d'avoir succédé aux Alsace, ces derniers étant presque toujours les plus riches au nez, cependant ça n'est pas tout puisque d'autres bouteilles ont été bine mieux notées, ça reste un vin modeste mais plus qu'honnête pour le prix. BOF

* Bourgogne 2006 Jean Bouchard - Supermarchés
Un vin qui se goûte pour ce qu'il est, sans prétention mais carré, ça passe bien. BIEN
Deux Hautes-Côtes

* Hautes Cotes de Beaune Clos de la Perrière 2006 Domaine Sébastien Magnien
Premier nez de vieux fut de bois, sur le fruit rouge, la fraise fermentée. En bouche c'est précis, pas exhubérant mais en place, pas concentré, des tanins fins. TRES BIEN

* Hautes cotes de nuits 2004 Anne Desvignes (Cora)
Premier nez très nettement sur la betterave rouge, mais d'où sortent ces vins de betterave ? Ca gâche tout. BEURCK
Encore plus au Sud, dans la Vallée du Rhône :
Premier match Rhône :

* Vin de Pays du Vaucluse 2007 Domaine de Fondrèche
Nez un poil déconcertant, sur le chocolat et le fruit, bizarre. En bouche c'est une belle, engageante montée en régime, agréablement surprenante, les tanins sont beaux et légèrement épicés, ça se boit très bien, tout se suite. Compte tenu du prix c'est TRES BIEN

* Oratorio Cote du Rhône 2005 Cave des papes
Encore des douceurs au nez, chocolat et fruit rouge ? En bouche c'est frais en attaque, plus tanique, un poil trop concentré. BIEN

Second match Rhône :

* Côtes du Rhône 2004 Guigal, tous supermarchés ; Classique, BIEN

* Côtes du Rhône Les garrigues 2005 domaine Marcel Richaud : Beaucoup plus expressif et riche, mais très équilibré ce qui lui ôte tout côté massif. TRES BIEN

Et une surprise pour terminer :

Ctes du Rhône 1988 Domaine Petit Barbaras : (Bouteille offerte par Claude) Nez de vin vieux, encore pourvu de beaux arômes…des vins de cette époque, très bien conservé. TRES BIEN.

Voilà encore une bien belle soirée passée en amateurs plus ou moins chevronnés avec l'aimable compagnie d'une professionnelle.

De la comparaison avec les vins de gros volume et de supermarché, je conclue qu'il faut quand même très bien choisir le vin qu'on y achète....et donc être bon connoisseur de vin !!! ce qui réduit nettement l'intérêt de l'achat en supermarché !!! Autant aller chez son caviste ou chez un vigneron connu si on habite une région viticole, ou alors autre solution, voir et boire directement dans les caves coop réputées correctes.

De même, de cette soirée un peu batarde où nous avons mélé trois types de vins, je retiendrai tout d'abord que les vins d'Alsace me semblent une fois de plus dans le top de ce qui se fait en vin au niveau du nez. A l'inverse certains rouges goûtés remplissent mieux la bouche.

Ensuite, petit aparté, je finis par me dire qu'il est dommage et peut-être même stupide pour un amateur de vin de ne pas le carafer systématiquement.

Eric