Le pinot noir est connu de très longue date en Bourgogne, comme le montre, par exemple, la variabilité génétique de ce cépage. Il pourrait provenir de vignes sauvages sélectionnées et cultivées au moment de l'arrivée des Romains2. À ce titre, il pourrait être l’allobrogica, cépage romain antique. Au Moyen Âge, son histoire se confond avec celle des monastères qui contribuèrent à la renommée du vignoble bourguignon. Chaque village conserve jalousement sa variété de pinot, créant au fil des mutations une grande variété de familles. La diffusion de ce cépage dans les régions d'influence germanique (Allemagne, Suisse, Autriche, Alsace, Roumanie, etc.) date de cette époque. Son introduction dans les nouveaux pays viticoles (Australie, États-Unis...) est liée à l'émigration germanique dans ces pays.

Pages